Biographie

Née le 28 novembre 1931 à Riudoms (Tarragone, Espagne), il étudie le piano au Conservatoire del Liceu de Barcelone, à l’École Normale de Musique (Paris) et la composition sous la direction du professeur Taltabull (Barcelona) ainsi qu’à la Schola Cantorum (Paris).

Joan Guinjoan

Après une brève mais intense carrière pianistique, en 1960 il s’oriente vers la composition  et la divulgation de la musique contemporaine formant l’ensemble de musique de chambre “Diabolus in Musica” en collaboration de Juli Panyella. Joan Guinjoan dirige l’ensemble jusqu’en 1986, donnant en première audition des œuvres de compositeurs espagnols et étrangers (ainsi que ses propres compositions) auxquelles s’ajoute l’interprétation du répertoire traditionnel du xxème siècle Stravinsky, Schönberg, Webern et Boulez entre autres.

En 1986, Joan Guinjoan  se consacre exclusivement à la composition. Son catalogue compte plus de cent partitions (œuvres pour solo, musique de chambre, orchestre symphonique, ensemble vocal) interprétées mondialement. Plusieurs prix de composition le récompense de ses efforts, entre autres le prix Reina Sofía, Prix National de Musique, « Ciutat de Barcelona », finaliste du Prix Mondial du Disque (Prix Koussevitzki de l’irca de Nova York)… A détacher les 6 volumes de l’analyse de ses œuvres Testimonio de un músico, de J. L. García del Busto.

Joan Guinjoan a participé à de nombreuses activités ayant trait à la musique contemporaine : membre des jurys internationaux, compositeur invité aux USA,  Allemagne, Pologne, Suisse, Russie, France, Cuba …, directeur du programme de tve, Pentagrama siglo xx, directeur del Festival Internacional de Música Contemporània de Barcelona 1994, fondateur du Concours International de Musique Contemporaine « Ciutat de Tarragona », etc.

Distingué par la Médaille d’or du mérite(Bellas Artes), Croix de Sant Jordi, Docteur Honoris Causa de l’Université Rovira i Virgili de Tarragone, Commandeur des Arts et des Lettres (France). Il est membre de la Fundació Barraquer (Paris), de la Reial Acadèmia Catalana de Belles Arts de Sant Jordi et fait partie de la direction de la Sociedad General de Autores y Editores (sgae).

Joan Guinjoan a reçu des nombreuses commandes en Espagne et à l’étranger. À souligner l’obtention du prix Daniel Montorio pour l’opéra Gaudí, et le prix  iberaméricain de  musique Tomás Luis de Victoria 2004, dont l’importance équivaut au Prix Cervantes de littérature. 

Parmi ses dernières œuvres détachons Arrels –pour la Cobla Sant Jordi, sous la direction de Josep Pons, (Palau de la Música Catalana 2008)–, la première mondiale de  Sonidos de la Tierra  (interprète Iñaki Alberti ) dans le cadre du cycle «Musicahoy», consacré au compositeur.

Finalement parmi les dernières œuvres rappelons la première de la Simfonia núm. 3 (Simfonia del sincrotró) à l’Auditori de Barcelona par l’OBC sous la direction de E. Martínez Izquierdo, les Tres seqüències per a Clarinet baix  (interprète Harry Sparnay) à Barcelone. Joan Guinjoan travaille actuellement à un Concert pour percussion et orchestre et à un Requiem. Il prépare et coordonne la « Carta Blanca » que l’Orchestre National lui consacrera en Février et Mars 2012 à Madrid.